Après la nuit

Il me semble me souvenir que j’ai commencé ce blog parce que je lis beaucoup et que je ne trouvais pas pratique de mettre mes coups de cœur sur mon vieux site. Or, quand je regarde les articles que j’ai écrit jusqu’ici, c’est loin d’être le cas.
Il est grand temps d’y remédier.
Donc, je me lance et j’attrape une BD au hasard.

apres la nuitAprès la nuit de Meunier et Guérineau. Je l’ai achetée en juillet 2008, version de luxe en noir et blanc.
Absolutely fabulous.
On se sent un peu comme dans un western à la Eastwood. C’est très psychologique.
Un chasseur de primes déboule à Bartlesville, Oklahoma, 2 macchabées en croupe. Il les jette devant le bureau du shérif et rentre dans la ville sans déposer ses armes. Personne ne sait rien de lui, à part son nom : Jédediah Cooper. Etrange, car le shérif Stanton a déjà tué un homme de ce nom là par le passé…
Bon, c’est très mal résumé, mais vu l’heure je peux pas faire mieux. Et puis, je manque d’entraînement ; quand je serai un peu plus rôdée ça devrait s’améliorer (notez que j’emploie quand même le conditionnel).
Ce que je voulais vous dire c’est que la première fois que j’ai refermé cette BD, c’est comme si je m’étais pris une grosse claque sur la figure tellement j’ai été surprise par la fin. Maintenant, même si je sais ce qui va arriver, j’en reviens toujours pas de ce scénario. Un vrai bijou.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le !
Twitter Facebook Google Plus Linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *