Appel à contribution

Le 15 décembre dernier, lors d’une réunion du conseil d’administration de notre belle asso, j’ai accepté de mettre à jour la page « Etiquette de la piste » du site officiel. Comme vous pouvez le constater en cliquant sur le lien, je n’ai pas vraiment avancé. Par manque de temps, d’une part mais aussi parce que je ne veux pas (et ne peux pas) écrire n’importe quoi dans cette rubrique.
Voilà mon problème :
– Pour des questions de droit d’auteur, il n’est pas possible de reprendre une étiquette de la piste toute faite et de la recopier sur le site. Oui, je sais, certains le font,  mais quand c’est moi qui m’y colle, c’est niet d’office (déformation professionnelle, peut-être…). Il faut donc que notre étiquette soit originale, au sens premier du terme. C’est à dire qu’il faut utiliser nos mots pour formuler nos idées propres.
– Les étiquettes que j’ai pu consulter jusque là sont souvent une looooooooongue lithanie de choses à ne pas faire sur la piste et de règles à respecter.  C’est culpabilisant, décourageant et, bien souvent, je ne les lis même pas jusqu’à la fin tellement c’est dense. Notre étiquette devra donc être claire et concise pour atteindre son but immédiatement.
Quel but ? grande question. Pour moi, elle doit fixer un cadre dans lequel les danseurs vont pouvoir évoluer librement et s’exprimer comme ils le souhaitent. L’étiquette n’est pas là pour nous dire comment danser mais pour nous aider à le faire tous ensemble.
Hum, j’espère que ce n’est pas trop ésotérique ce que j’écris, mais c’est dimanche et je ne suis pas bien réveillée. Si vous ne comprenez pas, laissez un commentaire et je préciserai ma pensée.

Donc, si je résume mes élucubrations, mon étiquette idéale se déclinerait en 5 points maximum, clairs, nets et précis, sans repiquer le travail des autres, ni sombrer dans le classique « fais pas-ci, fais pas-ça ». Est-ce que c’est réalisable ? je ne sais pas. Mais on va essayer. Oui, « on », parce que toute seule, c’est sûr que je n’y arriverai pas. Par contre avec votre aide, tout devient possible. Je me sers donc du blog pour faire appel à votre collaboration. Mais si, mais si, je sais qu’il y a du monde derrière cet écran. Arrêtez de penser que vous n’avez rien d’intéressant à apporter au schmilblick. Jusqu’à preuve du contraire, je ne suis pas la seule adhérente dans cette asso, et ce n’est pas parce que je dis que je vais m’occuper de quelque chose que je compte le faire toute seule dans mon coin. Vous pouvez participer autant que moi, et même, je vous le demande. Et je compte sur vous. Il me semble que c’est là le principe même d’une association : travailler tous ensemble dans un même but, unir nos forces, nos savoir-faire, nos compétences dans une réalisation commune. Dites-moi si je me trompe (sait-on jamais…).

Donc, pour faciliter NOTRE réflexion, j’ai créé un « pad ».
C’est quoi c’te bête ?
Je cite la présentation de Framasoft qui est à l’origine de ce service libre et gratuit :

Un pad est donc un traitement de texte collaboratif en ligne. Il permet à un maximum de 16 personnes de partager simultanément un texte en cours d’élaboration. Les contributions de chacun apparaissent immédiatement dans le pad de tous les participants et sont signalées par des couleurs différentes. Une fenêtre de messagerie instantanée est également disponible pour débattre autour du texte pendant son édition. 
Le système ne requiert aucune installation, ni aucune inscription, il suffit d’avoir une connexion à l’Internet et un navigateur web moderne (supportant le JavaScript).
Les pads publics sont permanents et accessibles à tout le monde. […] Enfin, bien que les pads soient permanents, il est recommandé de faire une copie de sauvegarde de son travail lors qu’on quitte un pad, Framasoft et ses hébergeurs n’étant pas à l’abri d’une panne matérielle.
Guide d’utilisation, p.3

C’est un jouet que j’aime beaucoup quand on doit travailler à plusieurs sur un même document. Il a ses limites évidemment, mais il devrait être parfait pour élaborer notre étiquette. Bien plus pratique en tout cas que les simples commentaires du blog.
Comment ça marche ? Très simplement. Vous accédez au pad en cliquant sur ce lien. Vous lisez le blabla explicatif si vous en avez envie ; sinon, vous vous choisissez un pseudo et une couleur en haut à droite de l’écran puis vous écrivez ce qui pour vous est primordial pour arriver à danser en bonne entente avec les autres. Ensuite, on mixera les réponses et on pourra enfin compléter la rubrique du site.
Voilà, y a plus qu’à.
Allez, au boulot ! Et je répète : je compte sur vous.

PS : si vous n’avez rien à voir avec notre asso, mais que vous avez envie de donner un coup de main, c’est possible aussi.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le !
Twitter Facebook Google Plus Linkedin

8 thoughts on “Appel à contribution

    1. Ne sois donc pas impatiente ! Ceci est un vaste sujet que nous ne pouvons pas traiter à la légère, il nous faut du temps, de l’argent nous n’en demandons pas et de la réflexion. Quand on voit le temps que tu mets à pondre un article, tu ne pas avoir d’exigences envers nous, que je sache !

  1. Bon, puisqu’on dirait que j’ai froissé Coco de par mes propos (excuse-moi Coco pour ce crime de lèse Majesté) je voudrais vous dire, Mademoiselle le professeur, qu’il me semble maintenant avoir tout dit et que vous avez tous les éléments pour rédiger cette fameuse étiquette de la piste que tout le monde devrait garder en mémoire.
    Cependant, je tiens à préciser que ce n’est pas une injonction et que vous n’aurez qu’à le faire quand il vous plaira. 

    1. Ah bon ? moi je trouvais que la discussion était encore embryonnaire… Mais si tu le dis je vais m’y mettre.
      Comme ça ne passionne pas les foules, je pense que je n’aurai plus d’autres suggestions de toute façon.
      Mille mercis à ceux qui ont participé !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *