Colts & zombies

billyDécidément, le Far West et les morts vivants se marient mal.
Il y a quelques années, Rio Diablo de Christophe Lambert (pas l’acteur, l’auteur) où une ville doit faire face à une attaque de zombies ne m’avait pas laissé un souvenir impérissable. Donc, je ne vous en parlerai même pas.
Et cette semaine, c’est « Je tuerai encore Billy The Kid » de Roberto Recchioni, Riccardo Burchielli, Cristiano Cucina et Werther Dell’Edera qui m’a laissée de glace.
Pourtant, ça partait plutôt bien et je trouvais l’idée originale : Billy The Kid, abattu par le shérif Pat Garrett, revient d’outre-tombe semer la terreur avec sous ses ordres une armada de morts vivants. Il ne manque rien : tous les ingrédients d’un bon « film » gore sont là, tous les ingrédients d’un bon western aussi. Mais les deux ensemble, pour moi, ça ne fonctionne pas.
Toutefois, j’ai fini la BD, preuve que j’y ai quand même trouvé quelque intérêt et je le redis : c’est très original. Même si ça ne me plait pas. A vous donc de vous forger votre propre opinion.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le !
Twitter Facebook Google Plus Linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *