Gus

ernest

Après la déception de Sur la Corde (lire les posts précédents), retour à la BD western et à l’Ouest sauvage avec Gus de Christophe Blain (Isaac le Pirate, entre autres)

Voilà ! ça, a priori, c’est une histoire comme je les aime ! De l’action, de l’amour, de l’humour, des cow-boys… Enfin quand je dis une histoire, c’est plutôt des histoires. Gus, c’est une série. Pour l’instant, il y a 3 volumes : Nathalie, Beau Bandit et Ernest, avec à chaque fois une succession de petits épisodes. Niveau scénario, c’est super bien écrit et le dessin… c’est Blain, quoi !
On y suit les aventures de 3 outlaws (hors-la-loi) : Clem Denner, Gratt Golworthy et Gus Flynn.
Spécialité : attaques de trains et hold-up en tous genres.
Handicap majeur : les femmes !!! un jupon qui passe et nos compères perdent tout sens commun. Et oui, ce sont bien des hommes (je sens que je vais me faire huer). En même temps, faut les comprendre, les pauvres chéris, c’est pas tous les jours facile la vie de hors-la-loi. Et là où ça devient très drôle avec eux, c’est dans les scènes de drague. Ha, ha ! trop pourries les techniques ! Franchement la loose ! Bon, bon, j’arrête de me moquer.
En bref, Gus c’est du western décalé et même si les histoires de fesses, au bout d’un moment ça devient répétitif et fatigant, c’est globalement une excellente série. J’avoue quand même que je me suis ennuyée en lisant le tome 2 qui, à mon avis, est un peu en dessous. Mais franchement, le tome 1 est hilarant et le tome 3, au ton beaucoup plus grave et plus profond, m’ont vraiment accrochée. J’attends avec impatience la suite des aventures de ces beaux bandits.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le !
Twitter Facebook Google Plus Linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *