Le pire et le meilleur

balcountryAujourd’hui un cd : Bal country, spécial kids.
Pour être honnête, ça fait un moment que je réfléchis pour savoir si je vous parle ou non de cet album parce que je reste très perplexe à son sujet. Finalement, je me suis décidée et puis vous en penserez ce que vous voudrez. Mieux même, vous l’écouterez et puis vous me donnerez votre avis.
Voilà donc mon problème : moi, quand je lis « Bal country » et que je regarde la pochette, je me dis : « Youpi  ! ça va être la fête chez les petits cow-boys ! On met ses santiags et son stetson et on va se trémousser en cadence sur des airs du folklore américain ! ».
Ben non.
Au programme du bal, nous aurons : La mère Michel, Le pont d’Avignon, Malbrough, etc., etc…
Bon, pas grave. En version country, ça peut être sympa.
Ben non.
C’est pas parce qu’on joue un air traditionnel à l’harmonica qu’on a une version country. Franchement j’ai trouvé ça limite effrayant : il y a trop de décalage entre les textes bien de chez nous et l’arrangement musical (pour vous donner une idée, c’est un peu comme si on jouait I walk the line à la flûte traversière).  Et au final, j’avais plus l’impression de me trouver dans une cour de récré que dans les plaines du Far West.
Donc là, vous allez penser que j’ai détesté ce cd.
Ben non.
Les morceaux 2,4,6,8,10,12 et 14 je les trouve vraiment bien. Il s’agit de compositions originales de Landser et Pascal Boille et rien qu’en lisant les titres (Le saloon de Jimmy Boyle, Le rodéo, La terreur du Texas… ), on sait qu’on n’est plus hors sujet. Et pour mes oreilles qu’insupportent habituellement les chansons enfantines ce fut une expérience plutôt agréable. Les airs sont variés et entraînants et les textes intéressants. Je pense que les petits auront beaucoup de plaisir à reprendre en cœur les paroles et les grands à les écouter. Moi, en tout cas, j’ai apprécié.
Mais les morceaux traditionnels, ah ça non, y’a pas moyen. Quelle drôle d’idée quand même d’avoir mélangé les deux. A mon humble avis, ces 7 compos, vu leur qualité, elles se suffisaient à elles-mêmes et s’il n’y avait eu qu’elles sur l’album, je vous l’aurais recommandé sans la moindre hésitation. Mais là, si c’est pour écouter une chanson sur deux…  Pff, pff. En même temps, ce n’est que mon avis et puis je n’avais aucun cow-boy en herbe sous la main pour tester. A vous de voir, donc. Moi, je ne sais toujours pas quoi en penser.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le !
Twitter Facebook Google Plus Linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *