Merci Monsieur Crumb !

crumbIl y a longtemps qu’on n’a pas parlé bouquins ici. Allez, on va s’y remettre doucement avec « Héros du blues, du jazz et de la country » de Robert Crumb.
Extérieurement, c’est un petit livre jaune très élégant. Le genre de bouquin qu’on remarque de suite dans une bibliothèque.
A l’intérieur sont regroupées 3 séries de « trading cards » (comme les cartes de collections qu’on s’échange quand on est petit) représentant des portraits de musiciens américains des années 1920-1930. Certains légendaires, d’autres méconnus, voire pour moi, totalement inconnus. Vous croiserez ainsi au fil des pages : Charley Patton, Blind Lemon Jefferson, Louis Armstrong, Duke Ellington, Sidney Bechet, Jimmie Rodgers, The Carter Family (ceux-là, c’est les connus)…. avec sur la page de gauche un petit texte de présentation et sur celle de droite une illustration de Robert Crumb.
Ah ! les illustrations de Robert Crumb ! Quand on les regarde, on se sent tout chose. Elles provoquent comme un attendrissement nostalgique que je ne saurais trop définir et qui rend ce petit livre si spécial…
Mais ce n’est pas tout : vous trouverez à la dernière page un cd audio de 21 titres choisis par monsieur Crumb himself. Je trouve que c’est à la fois une manière très agréable de pousser plus loin la découverte et une invitation à poursuivre le voyage : on feuillette le livre, on s’attarde sur un visage, on furète sur internet pour dénicher un morceau, puis on écoute béatement, on revient au visage et on se dit à soi-même : « merci monsieur Crumb, merci ».

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le !
Twitter Facebook Google Plus Linkedin

10 thoughts on “Merci Monsieur Crumb !

    1. Je suis contente que ça te plaise. J’ai hésité à parler de ce livre parce que je pensais que ça n’intéresserait personne vu que c’est vraiment très, très loin de la line dance qu’on pratique. Finalement, j’ai bien fait.

  1. Et voilà le bouquin est en ma possession….et je suis en train d’écouter le cd. Je découvre tout un tas d’artistes inconnus et je me régale. Magnifiques illustrations empreintes de sensibilité.Merci encore MB.

    1. Et bien, tu n’as pas traîné !
      Je suis un peu émue, c’est la première fois que quelqu’un achète un livre sur mes conseils.
      Dis-moi donc dans quelle librairie tu as été pour que j’aille réclamer un pourcentage sur la vente… 😉
      Sans rire, j’espère que tu passeras d’agréables moments en le lisant/écoutant.

  2. Je suis allée tout simplement au « Parvis » de chez Leclerc où un charmant jeune libraire a immédiatement su ce que je voulais. Bien appréciable de trouver des gens compétents (de plus en plus rare actuellement). Cela m’a rappelé un ancien libraire palois qui m’avait très bien conseillée à l’adolescence avec « quelle était verte ma vallée » de Richard Llewellyn. Mais tu connais, c’est sûr.

  3. Oui Babeth mais pour les amateurs du jazz de cette époque-là. Ce sont des précurseurs…! Et avec la qualité d’enregistrement de notre époque cela aurait été fabuleux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *